Prix Jeunes Talents France 2020 : L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science

Chaque année, la Fondation L'Oréal récompense l'excellence de la recherche féminine en France et à l'international à travers plusieurs distinctions.

En 2020, ce sont 35 jeunes chercheuses françaises qui viennent de recevoir une bourse Jeunes Talents France For Women in Science.

Parmi elles, Valentine Meunier, doctorante au sein de l'UMR 9220 - Ecologie marine tropicale des Océans Pacifique et Indien (ENTROPIE)

Valentine Meunier© Fondation L'Oréal

C’est lors d’un voyage familial à Djibouti, à l'entrée de la mer Rouge, que Valentine Meunier a nagé pour la première fois au milieu des récifs coralliens. Elle a été fascinée par leur beauté et leur complexité. Prenant conscience de leur rôle essentiel dans l’écosystème marin tropical, c’est naturellement qu’elle décide par la suite de s’engager dans leur protection et de leurs consacrer ses recherches.
Après un master de biologie marine à l'université Pierre et Marie Curie de Paris, c’est en Nouvelle-Calédonie que le voyage se poursuit. Les coraux calédoniens ont la chance de n’avoir subi qu’un seul épisode de « blanchissement », un phénomène menant au déclin des récifs coralliens et qui ne cesse de se répéter et de s’intensifier avec le  réchauffement climatique.

La biologiste et ses deux directrices de recherche ont mis en évidence, pendant un épisode de blanchissement, que les coraux se nourrissaient davantage de plancton diazotrophe, une espèce abondance en Nouvelle-Calédonie et particulièrement riche en azote. Leur résistance au stress causé par un changement de température en était grandement améliorée. Cette nouvelle connaissance représente un véritable espoir pour la conservation des récifs coralliens et pour plus de 600 millions de personnes au monde vivant dans des zones côtières protégées par les récifs.
La chercheuse, amoureuse des fonds marins et passionnée par les sports nautiques, souhaite pouvoir ouvrir ses recherches au plus grand nombre, notamment grâce au  programme Jeunes Talents.

Valentine Meunier rêve « d’une prise de conscience planétaire quant à l’impact des activités humaines sur l’environnement marin » et plus particulièrement sur les coraux, dont la valeur exceptionnelle pour la biodiversité mais aussi pour le développement économique et humain est encore sous-estimé.